Skip to content Skip to navigation Skip to search
 

Districts de conservation du patrimoine de l'Ontario

Introduction

District de conservation du patrimoine à Niagara-on-the-Lake>
Centre-ville de Niagara-on-the-Lake.

Il arrive que certains biens individuels jouissent d'un patrimoine culturel, mais pas les propriétés avoisinantes. Dans de nombreux cas cependant, des rues, des quartiers ou des secteurs entiers peuvent être dignes d'intérêt. Ces zones sont remarquables non seulement pour leurs bâtiments, mais également en raison des éléments qui composent leur paysage urbain : arbres, espaces verts, modèles de développement historique, panoramas et même topographie. Cet ensemble de caractéristiques leur confère un caractère distinctif et harmonieux, qui peut être préservé dans le cadre de la désignation d'un district de conservation du patrimoine.

Un district de conservation du patrimoine (ou DCP), tel que défini dans la Partie V de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario, est une zone géographiquement délimitée, située au sein d'une municipalité et reconnue pour son caractère patrimonial distinctif. Grâce à l'adoption d'un plan de district, de lignes directrices et de politiques, une municipalité est en mesure d'orienter toute future évolution. Le village de Meadowvale, premier DCP de l’Ontario, a été désigné par règlement municipal en 1980, dans la municipalité de Mississauga. On compte aujourd'hui 119 DCP dans l'Ontario; de plus, une quarantaine de districts attendent l'obtention du statut officiel aux termes de la loi.

Les districts de conservation du patrimoine ont des étendues variables. Même si la plupart des DCP se définissent par un ensemble de propriétés formant une zone caractéristique, un seul bien (en général de nature complexe) peut également constituer un DCP. Par exemple, le Fort York, à Toronto, a obtenu la désignation de DCP. Le plus grand DCP de l'Ontario est le double district de Rosedale Nord et Sud, qui réunit un total de 1 800 biens, pour la plupart résidentiels.

Les districts de conservation du patrimoine possèdent des identités également très diverses. Les DCP permettent de préserver des zones d'intérêt telles que des quartiers résidentiels, commerciaux, à la fois résidentiels et commerciaux, institutionnels et ruraux, ainsi que des « rues principales ». De plus, ils présentent souvent des caractéristiques patrimoniales naturelles : espaces verts, arbres, parcs et cours d'eau. Chaque DCP se distingue des autres par les différents atouts que lui confèrent ses ressources naturelles et culturelles.

Pour en savoir plus, reportez-vous au document Les districts de conservation du patrimoine : Guide de désignation des districts aux termes de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario.

Questions de patrimoine

Questions de patrimoine

Découvrez la revue phare de la Fiducie ...