Skip to content Skip to navigation Skip to search

Palais de justice de Welland (Welland), 1858

Le comté provisoire de Welland a été séparé du comté de Lincoln en 1851 à condition que le premier construise un palais de justice et une prison. Grâce principalement à l'influence du préfet John Frazer, la Ville de Merrittsville (devenue plus tard Welland) a été choisie pour représenter le comté en 1854.

La construction du palais de justice et de la prison a commencé en juin 1855. Bien que le bâtiment ait déjà été utilisé en août 1856, il ne fut pas terminé avant janvier 1858. Le comté de Welland a été créé en 1856 et après la construction du palais de justice, Welland a commencé à s'agrandir et à prospérer, surpassant bientôt ses collectivités rivales de Port Robinson, Thorold, Fonthill et Cooks Mills. Le bureau d'enregistrement des actes a été transféré de Fonthill au palais de justice en 1871, puis dans un bâtiment distinct en 1880. En juin 1913, l'étage supérieur et la toiture, de même que la majeure partie de l'intérieur du palais de justice, ont été détruits par un incendie. Le palais de justice a été reconstruit l'année suivante. En 1954, une annexe a été construite sur l'élévation nord. La région de Niagara a acquis le bâtiment lors de la création du gouvernement régional, en 1970. Le 1er janvier 1974, le palais de justice a été transféré à la Ville de Welland.

Ce bâtiment est associé au développement judiciaire, gouvernemental et administratif de l'Ontario, au 19e siècle. Conçu dans le style néo-classique par l'éminent architecte Kivas Tully, devenu par la suite l'architecte en chef du Service des travaux publics, et construit par les entrepreneurs locaux John Hellems et William A. Bald, ce bâtiment en calcaire de trois étages comprend un fronton monumental proéminent avec quatre colonnes doriques et des escaliers doubles sur sa façade. Construit à partir de calcaire de Queenston posé par assise à intervalles réguliers, il se caractérise par des frontons et des supports en saillie au-dessus des fenêtres du deuxième étage, des moulures et des clés en pierre au-dessus des fenêtres du troisième étage, des appuis continus à la fois sous les ouvertures structurales des deuxième et troisième étages et une entrée principale surmontée d'une plaque en pierre flanquée de fenêtres dotées de frontons courbes. Une frise décorative est située sous le toit à quatre versants à pente douce. Trois coupoles sont situées sur le toit – deux coupoles coniques plus petites de chaque côté d'une grande coupole à dôme hexagonal. L'annexe de 1954 – conçue par l'architecte de Welland Norman A. Kearns et construite par l'entrepreneur général R. Timms Construction Company – a une façade en calcaire et des parois latérales en brique polie avec un revêtement en calcaire. Une petite partie du bloc pénitentiaire d'origine et le mur de la cour d'exercice existent toujours. En 1990-1991, l'extérieur a été restauré afin qu'il retrouve l'apparence de la fin des années 1880. Six cheminées et une coupole détruites dans un incendie en 1913 et la couverture en ardoise ont été restaurées.

Le palais de justice du comté de Welland est un exemple frappant du type architectural considéré comme étant approprié pour les bâtiments publics du milieu du 19e siècle en Ontario. En 1984, la Ville de Welland a désigné le palais de justice en vertu de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario. En 1991, la Fiducie du patrimoine ontarien a établi une servitude protectrice du patrimoine sur le bâtiment.

L'enseignement à l'ancienne

L'enseignement à l'ancienne

Visitez l'école Enoch Turner pour comprendre comment fonctionnait l'enseignement en 1848 dans une école d'une seule classe située au centre-ville de Toronto
Le twitter initial ...

Le twitter initial ...

Découvrez nos propriétés du patrimoine naturel. (Photo : Garth Baker)