Skip to content Skip to navigation Skip to search

La pagode – office du tourisme (Thunder Bay), 1909

En 1909, la Ville de Port Arthur (aujourd'hui Ville de Thunder Bay) a lancé une campagne publicitaire en vue de promouvoir le tourisme. Située à un croisement stratégique au nord des Grands Lacs pour les déplacements vers l'est et l'ouest, Port Arthur possédait un important terminal de quais et de gares pour le transport ferroviaire du Canadien National et du Canadien Pacifique, ainsi que 11 navires à passagers effectuant des traversées hebdomadaires. La campagne touristique comportait un certain nombre d'événements et de thèmes, mais c'est la publicité permanente effectuée dans la pagode située au cœur du réseau de transports qui a reçu l'accueil le plus favorable.

Construite à l'intersection des rues Water et River, sa fonction consistait à fournir des informations touristiques et à servir de porte d'entrée accueillante pour la ville, fonction que la pagode continue d'assurer de nos jours. Dans le cadre de travaux de restauration, la pagode a été déplacée d'environ 10 pieds (trois mètres) pour des raisons de sécurité.

La pagode a été conçue par l'architecte local H. Russell Halton. Sa conception rappelle les formes et motifs architecturaux éclectiques utilisés dans nombre de jardins et de parcs anglais à la fin du 18e siècle et au 19e siècle. Très probablement influencée par l'architecture indienne, la pagode est une structure octogonale en forme de champignon avec un toit en doucine (à courbe double). Composé de bardeaux métalliques, le toit est couronné d'un belvédère ouvert de six pieds (deux mètres) de diamètre et surmonté d'un dôme en cloche. Les murs octogonaux sont construits en brique rouge locale avec une grande fenêtre en verre laminé sur chaque façade. L'entrée de la pagode est marquée par un pignon saillant, orné d'un faîteau incurvé, réputé être un symbole scandinave porte-bonheur; elle est encadrée par des pilastres ioniques rainurés. Au-dessus de l'entrée, se trouve un panneau en calcaire de l'Indiana sculpté, représentant un castor, réalisé par B. Jones de la Stanworth Martin Company. Une véranda avec plancher en bois et huit colonnes en bois entourent la pagode.

En 1979, la Ville de Thunder Bay a placé la pagode sous la protection de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario et en 1986, l'édifice a été déclaré lieu historique national. La Fiducie du patrimoine ontarien a établi une servitude protectrice du patrimoine sur l'édifice, en 1992.

L'enseignement à l'ancienne

L'enseignement à l'ancienne

Visitez l'école Enoch Turner pour comprendre comment fonctionnait l'enseignement en 1848 dans une école d'une seule classe située au centre-ville de Toronto
Le twitter initial ...

Le twitter initial ...

Découvrez nos propriétés du patrimoine naturel. (Photo : Garth Baker)