Skip to content Skip to navigation Skip to search

Church of St. Alban the Martyr (Ottawa), 1867-1877

Ottawa a été choisie comme capitale permanente de la Province du Canada en 1857. Compte tenu de la croissance de la fonction publique et de l'appareil gouvernemental qui ont, à leur tour, entraîné une augmentation de la population de la ville, la congrégation de la paroisse anglicane originale, se réunissant à l'église Christ Church, sur la rue Sparks, s'est scindée pour former une nouvelle congrégation.

Au départ, cette nouvelle congrégation a célébré ses offices religieux dans le palais de justice de l'avenue Daly, sous la direction du révérend T. Bedford-Jones. Lord Monck, gouverneur général du Canada, a été l'un des premiers membres de la nouvelle congrégation. La congrégation a fini par trouver un site permanent pour l'église à l'angle des avenues Daly et King Edward.

En 1866, Thomas Fuller, architecte de Toronto, a proposé le plan d'une église de « style anglais primitif avec transept, chœur, clocher et flèche », dédiée à St. Alban. Plusieurs modifications ont dû être apportées à ce plan pour des raisons, non évidentes au départ, liées au site lui-même. M. Fuller devant s'occuper d'autres projets, les travaux de construction ont été confiés à King Arnoldi, un jeune architecte et dessinateur. Les deux hommes avaient travaillé ensemble à la réalisation des édifices du Parlement. Bien que l'église finale soit plus petite que celle qui avait été envisagée au départ, elle est devenue l'« église officielle » de la capitale et celle que fréquentaient Sir John A. MacDonald et d'autres ministres du cabinet, constitutionnalistes et membres de la magistrature.

Bien que l'église n'ait pas été construite selon les plans initiaux, elle a conservé le style anglais rural primitif qu'on avait voulu lui donner. Érigés sur des fondations modifiées plus hautes, le transept et le clocher prévus ont été remplacés par un modeste beffroi à la jonction du plafond de la nef et du chœur. Les murs en calcaire sont percés de petites fenêtres en lancette et comportent des contreforts imposants. Le toit est fait de tôle pressée dessinée qui fait penser à de l'ardoise. On peut admirer un faîteau en fer sur la ligne de couronnement et sur la clôture entourant la petite cour de la sacristie. En 1989, la Fiducie du patrimoine ontarien a établi une servitude protectrice du patrimoine dans le but de préserver le bâtiment. La Ville d'Ottawa l'a désigné comme bâtiment à valeur patrimoniale aux termes de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario.

L'enseignement à l'ancienne

L'enseignement à l'ancienne

Visitez l'école Enoch Turner pour comprendre comment fonctionnait l'enseignement en 1848 dans une école d'une seule classe située au centre-ville de Toronto
Le twitter initial ...

Le twitter initial ...

Découvrez nos propriétés du patrimoine naturel. (Photo : Garth Baker)