Skip to content Skip to navigation Skip to search

Calendrier

Suivez l’évolution des lieux de culte de l’Ontario grâce à un historique exhaustif des événements et des activités partout dans la province et dans le monde. Depuis les changements de doctrine religieuse et la création de nouvelles confessions jusqu’aux guerres et aux événements internationaux qui ont favorisé l’émigration, cet outil vous permet d’explorer notre histoire pour identifier les facteurs qui ont influencé le développement des collectivités partout en Ontario – et des lieux de culte qui les caractérisaient.

AnnéeDescription
1400 -
Inconnu
1. Humanisme
L’humanisme est un terme général s’appliquant aux philosophies et aux comportements intellectuels qui se focalisent sur l’expérience, les valeurs et les préoccupations humaines. La recherche du savoir par le biais d’une utilisation structurée de la raison et des données empiriques est généralement considérée comme un aspect fondamental de l’humanisme. Bien qu’humanisme et religion ne soient pas antithétiques, l’humanisme séculier se caractérise par un rejet de la croyance religieuse.

1453 - 1453
Confirmé
2. Prise de Constantinople par les Ottomans


1478 - 1834
Confirmé
3. Établissement de l’Inquisition espagnole


1517 - 1517
Confirmé
4. Martin Luther rédige les quatre-vingt-quinze thèses
Rédigées par Martin Luther en 1517, les quatre-vingt-quinze thèses sur la puissance et l’efficacité des indulgences constituent une dénonciation des abus du clergé. Elles sont considérées comme le catalyseur de la réforme protestante.

1525 - 1534
Circa
5. Publication de la Bible de Tyndale
Le Nouveau Testament de William Tyndale constitue la première version de la Bible imprimée en langue anglaise. Tyndale traduit également plusieurs livres de l’Ancien Testament avant d’être exécuté pour hérésie en 1536. Ses traductions de la Bible en anglais sont les premières qui découlent directement des textes hébreux et grecs. Le roi James s’en inspire largement pour créer sa propre version (1611).

1534 - 1534
Confirmé
6. Act of Supremacy
Aux termes de l’Act of Supremacy de 1534, le roi Henry VIII est déclaré chef suprême de l’Église d’Angleterre.

1534 - 1534
Confirmé
7. Fondation de l’Église d’Angleterre


1534 - 1534
Confirmé
8. Fondation de la Société de Jésus (ordre des Jésuites)


1534 - 1534
Confirmé
9. Jacques Cartier érige une croix en Gaspésie


1534 -
Inconnu
10. Société de Jésus (ordre des Jésuites)
Fondée en 1534 par Ignatius Loyola (1491-1556), la Société de Jésus (ou l’ordre des Jésuites) est l’ordre religieux masculin le plus important au sein de l’Église catholique romaine. Connus pour l’ampleur de leur action missionnaire et pour leur engagement en faveur de l’éducation, les Jésuites se caractérisent par un mélange de discipline, de rigueur académique et de zèle religieux. L’ordre des Jésuites se distingue également par son profond attachement à la papauté. Les Jésuites arrivent pour la première fois dans l’actuel Ontario en 1634, alors qu’ils suivent la voie établie en 1615 par des missionnaires récollets (et peu de temps après par Champlain), qui chemine depuis Montréal jusqu’aux rives sud de la baie Georgienne en passant par la rivière des Outaouais et la rivière des Français. En 1639, ils fondent le village missionnaire de Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons près de l’actuelle ville de Midland. Ils ont ensuite le projet d’établir une communauté chrétienne composée à la fois d’Européens et d’Autochtones. Le village est toutefois victime des guerres iroquoises et ses habitants sont contraints de brûler et de fuir la mission en 1649. Huit missionnaires jésuites qui trouvent la mort pendant les guerres iroquoises sont canonisés – Jean de Brébeuf, Isaac Jogues, Gabriel Lalement, Antoine Daniel, Charles Garnier, Noël Chabanel, René Goupil et Jean de la Lande. Malgré les événements de Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons, les Jésuites continuent d’établir des missions aux quatre coins de l’actuel Ontario. Le nombre de catholiques augmente en même temps que celui des institutions jésuites dans la région. Le premier avant-poste jésuite important qui est établi dans la province après la chute de Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons est la mission de l’Assomption à La Pointe de Montréal (Windsor). La mission dessert à la fois la population francophone de la région, assez nombreuse, et des Hurons qui s’y sont établis après les guerres iroquoises. Elle devient la paroisse de l’Assomption en 1767 et constitue la plus ancienne paroisse catholique romaine en Ontario. Cédant à la pression des dirigeants laïcs en Europe, le pape Clément XIV supprime l’ordre des Jésuites en 1773. Cette décision freine l’activité des Jésuites dans le Haut-Canada jusqu’à bien après la restauration de la Société en 1814. Une présence jésuite subsiste toutefois dans la région, puisque l’évêque Briand de Québec décide de ne pas informer le pasteur jésuite de la mission de l’Assomption (le père Potier) du démantèlement de l’ordre. Au milieu du XIXe siècle, les Jésuites reprennent leurs activités dans la province et établissent un certain nombre de missions dans des collectivités éloignées, parmi lesquelles Wikwemikong sur l’île Manitoulin en 1844, Sault Ste. Marie en 1846 et Fort William (Thunder Bay) en 1849. En outre, ils constituent le premier ordre à servir des Allemands de confession catholique romaine dans la région de Waterloo. Pendant le siècle et demi qui suit, les Jésuites fondent des missions, des paroisses, des écoles et des séminaires aux quatre coins de l’Ontario. En 1924, les Jésuites de l’Ontario acquièrent une importante autonomie administrative en créant la vice-province jésuite du Haut-Canada. À l’époque, l’ordre administre 30 missions, neuf paroisses et six collèges. Travaillant souvent en collaboration étroite avec le clergé diocésain et des ordres religieux féminins – ainsi qu’avec d’autres confessions chrétiennes et des organismes laïcs – les Jésuites continuent de jouer un rôle essentiel dans l’éducation d’innombrables jeunes catholiques et dans le développement de nombreuses institutions sociales de l’Ontario.

18 record(s) found
12345678910...
Explorez notre Guide des plaques en ligne

Explorez notre Guide des plaques en ligne

Cette base de données vous donne accès à plus de 1 200 plaques évoquant les personnes, les lieux et les événements qui ont façonné l'histoire de l'Ontario.